Assainissement Collectif :


L'assainissement collectif consiste à collecter les eaux usées d'un ensemble d'habitations (en général en zone urbaine) et de les traiter dans une station d'épuration.
On parle parfois de "tout à l'égout", mais ce terme peut-être ambigu car les réseaux d'assainissement collectifs ne récupèrent que les eaux usées et rien d'autre.
On ne doit pas y rejeter :

Une mauvaise utilisation du réseau pose de nombreux problèmes :

Tous les immeubles dont le raccordement à un réseau d'assainissement collectif est possible sont tenus de se raccorder à ce réseau dans un délai de 2 ans à partir de la mise en place du service, immédiatement pour les immeubles neufs.

Fonctionnement :


On peut distinguer trois étapes dans le fonctionnement d'un assainissement collectif :



1. La collecte :


La collecte consiste à récupérer toutes les eaux usées provenant des habitations pour les envoyer dans le réseau d'assainissement collectif. Tous les éléments d'un éventuel système d'assainissement autonome (fosse septique, bac dégraisseur, préfiltre…) doivent être déconnectés. Les eaux de pluies doivent obligatoirement être séparées des eaux usées et envoyées dans un réseau spécifique. Toutes les eaux usées doivent être connectées à un regard (appelé tabouret) généralement situé sur le domaine public. Il matérialise la limite entre le réseau privatif et le réseau public.

Notice de raccordement à l'assainissement collectif.
Notice de raccordement à l'assainissement collectif (Conseil Départemental Dordogne).

2. Le transport :


L'eau transite gravitairement dans des canalisations jusqu'à la station d'épuration via éventuellement un ou des postes de relevage (pompes).

3. Le traitement :


Les eaux récoltées, chargées et polluantes, sont traitées par une station d'épuration. Les boues produites lors de la dépollution sont valorisées par épandage dans des exploitations agricoles, l'eau est épurée avant de retourner dans le milieu naturel.


Redevance :


L'utilisation d'un réseau d'assainissement collectif donne lieu à une redevance. Cette redevance est constituée d'une part fixe (abonnement) et d'une part proportionnelle (basée sur la consommation d'eau). Elle sert à faire fonctionner le réseau (électricité pour les pompes et les stations d'épuration), à l'entretien hebdomadaire des postes de relevage et des stations d'épuration, et à l'entretien annuel des canalisations et des regards du réseau.